Home > À recommander > Les Lolo noirs au Vietnam

Les Lolo noirs au Vietnam

Les Lolo noirs au Vietnam

Découvrant un voyage Vietnam sur mesure avec l’ethnie Lo Lo, recouvrant une population d’environ 4000 individus répartie dans les provinces de Dong Van, Ha Giang, Meo Vac, Bao Lac au Nord du Vietnam, elle vit de la culture du maïs et du riz. Issue des courants migratoires en direction du Sud au 15è et 18è siècles, cette population tire ses origines des régions méridionales chinoises: les Lolo noirs ont fui la Chine il y a plus de deux siècles pour trouver refuge côté vietnamien. Lolo est maintenant considéré comme péjoratif en Chine, mais est toujours utilisé de façon officielle au Viêt Nam (Lô Lô) et en Thaïlande où la langue ne garde pas cette signification. Ce peuple venu il y a 400 ans depuis le Yunnan en Chine est un groupe ethnique appelé les Yi.

anh 01

Aujourd’hui, au Vietnam, on en recense cinq mille, divisés en deux groupes distincts : Lolos bariolés et Lolos noirs (plus riches). Ces groupes sont distingués en raison des couleurs de leurs costumes respectifs, que les femmes portent encore le plus souvent : les Lo Lo noirs et les Lo Lo bariolés. Chez les Lo Lo noirs, elles enfilent une tunique noire pincée à la taille et aux genoux. Alors que les Lo Lo bariolées portent pour leur part une veste décorée de triangles d’étoffe de couleurs différentes et un pantalon indigo. La veste est joliment agrémentée de bandes de couleurs rose, jaune et verte. Sur la tête, elles portent une coiffe noire sur le dessus de laquelle certaines ajoutent un foulard de couleur. La femme Lolo est coquette et porte colliers, bracelets et boucles d’oreilles.

C’est depuis la petite ville de Bao Lac que l’on atteint après plusieurs kilomètres en voiture, une petite route en terre battue qui conduit au village où vivent à l’écart de la société moderne, les Lolos noirs. Pour grimper jusqu’à eux, il n’y a qu’un chemin, souvent peu praticable, que l’on dévore sans méfiance, porté par cette curiosité que vous soufflent les montagnes. Les sourires vous poursuivent pour faire avec vous les derniers mètres de cette ascension, heureux d’avoir trouver en vous une distraction inhabituelle. Cela semble une bonne expérience ne pas manquer dans un circuit Vietnam pas cher.

anh 02

Les Lolo noirs au Vietnam

Toute la famille vit dans une unique maison traditionnelle, bâtie sur pilotis en bois de fer (iroko). Sous la partie habitable, les animaux domestiques circulent librement : buffles d’eau, vaches, cochons, canards, poules, chiens et chats mènent un joyeux remue-ménage. Les bâtisses partagent un plan classique dans la région : le sol est réservé aux animaux d’élevage (bœufs, chevaux, porcs, volailles) et au stockage des outils, et l’habitation se situe à l’étage. Une grande pièce dont le sol est recouvert de grandes nattes, est réservée à la vie de la maisonnée, le culte des ancêtres et derrière des cloisons, les chambres. Près des portes d’entrée, une aire pour le feu qui reste allumé pour la préparation des repas ou la bouilloire d’eau chaude pour le thé. Dans un coin de la pièce, on y range tout ce qui sert à la cuisine, les denrées et la vaisselle. Sur la terrasse, un métier à tisser et le linge qui sèche.

Organisée sur un mode patriarcal, la fonction de chef de hameau est toujours assumée par un homme. Il assure le culte des ancêtres, garantit la solidarité, conserve les tambours sacrés qui sont des instruments permettant la communication entre le monde des vivants et le monde des morts. Les Lo Lo croient aux esprits et aux génies. Ainsi, lors de funérailles, sa famille du défunt organise pendant 3 jours « la danse de l’esprit » pour conduire son âme vers ses ancêtres.

Le village des Lolos noirs, immortalisé par l’émission de France 2 « Bienvenue en terre inconnue », reste encore dans la mémoire des téléspectateurs et continue à les faire inspirer à y aller pour vivre une vraie expérience avec ce peuple. Depuis l’émission, un chemin accessible aux véhicules a été ouvert et nous craignons qu’à terme ce village ne devienne une  » réserve « ; il faut déjà payer pour y entrer…

anh 03

Rencontrer les populations locales de façon respectueuse et sans voyeurisme dans une perspective d’échange et de découverte est ce qui nous a motivé à choisir une nuit chez l’habitant Vietnam pour encore plus d’immersion et de découverte de la culture dans son authenticité. Il permet de partager le quotidien de ces ethnies qui révèle des qualités de vivre ensemble bien différentes des nôtres. Des gens qui connaissent parfaitement la nature et qui se nourrissent de ce qu’ils produisent, fabriquent leurs vêtements, sont incroyablement bienveillants. Malgré la barrière de la langue, une vraie rencontre s’est produite. On rencontre les femmes qui font leur lessive à un point d’eau dans le bas du village ; d’autres qui avec des hommes transportent du bois ; des jeunes filles qui rentrent les vaches ; des petits groupes de femmes qui travaillent dans les champs. Dans le dos, glissée dans la ceinture de la jupe ou du pantalon, l’outil essentiel à leur travail des champs: une serpette. Voir des familles entières (du bébé dans le dos de son papa, jusqu’au vieillard cultiver les champs, dans des paysages magnifiques des montagnes du nord, à la frontière de la Chine, ou encore lors de la visite d’une école, où une petite fille d’environ dix ans, avait son frère dans le dos pendant les cours) est une vraie leçon de vie: un peu à l’écart du monde et farouches défenseurs de leurs mœurs et coutumes, ce petit peuple que la civilisation a oublié de dénaturer n’en sont pas moins une ethnie très hospitalière.

Nous n’avons que de bons souvenirs, nous avons partagé leurs réunions autour du feu, leurs repas et fait de magnifiques randos autour de leur village. La nuit tombée, dans la grande pièce, autour du feu, voisins et voisines viennent passer quelques heures pour bavarder, boire le thé et l’alcool de riz. Les enfants dorment dans les bras de leur mère, les hommes fument du tabac dans leur grande pipe. L’échange est jovial et animé. Les Lolos sont avides de connaissances sur notre mode de vie autant que nous de leur vie à l’écart de la modernité.

Nota : On vous recommande une agence de voyage Vietnam qui est spécialiste de randonnée et trekking dans les paysages de Lolo noirs : Asia Soleil Travel

Consultez également

Quelle est la meilleure période pour voyager au Vietnam ?

Voyager au Vietnam en meilleure saision – Cartographie et Climat Vietnam Le Vietnam est un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *