Home > À recommander > Hué, Cité impériale et tombeaux de la dynastie Nguyen

Hué, Cité impériale et tombeaux de la dynastie Nguyen

Après 1 jour passé sous la pluie à Hanoi, on se prépare à aller à Hue. On aurait pu faire le trajet en bus comme d’habitude mais on avait lu que le trajet en train valait la peine. On ne nous avait pas menti. Malgré la brume accrochée aux montagnes, les paysages sont superbes et nous longeons la côte en serpentant dans les montagnes qui se jettent dans la mer. On ne traverse quasiment aucun village et seulement sur la fin, nous apercevrons quelques routes. Sinon, tout autour de la voie de chemin de fer, c’est une jungle assez dense.

hue

Après ces 14 heures en train de nuit (!), nous voici à Hué sur la côte-Est du Vietnam et toujours un temps gris et pluvieux à notre grand désespoir, au contraire d’espoir d’une meilleure saison à visiter Hué . Ce n’est donc pas des plus frais que nous débarquons dans l’ancienne capitale des empereurs Nguyen, située le long du fleuve Sông Hương (rivière des Parfums, qui doit son nom aux parfums dégagés au printemps par les fleurs des nombreux arbres fruitiers qui jalonnent ses berges). Hué peut se visiter facilement en deux jours, un pour visiter la citadelle et la cité interdite, l’autre pour découvrir les tombeaux impériaux des environs.

Le premier jour dans un circuit Vietnam pas cher, après avoir déposé nos bagages à notre hôtel, on découvre que l’on nous avait surclassé dans une suite (hehe !).

Nous partons gaiement visiter LA cité impériale sous la pluie… C’est vraiment magnifique et surtout immense – on aurait pu y faire un picnic et profitez toute la journée si seulement il avait fait beau…. Nous avons fait une superbe balade de 3h à travers les jardins et les temples.

Classée par l’Unesco au Patrimoine Mondial de l’Humanité en 1993, Hué est l’ancienne capitale impériale du Viêt Nam. Riche de son passé prestigieux, son histoire et son architecture est une destination incontournable au Vietnam. Elle est située au centre du pays, juste au sud du fameux 17ème parallèle, non loin de la mer. Le fleuve Sông Hương la traverse et sépare la vieille ville au nord de la cité moderne au sud.

Sur la rive gauche de la Rivière des parfums, se trouve la Cité impériale, œuvre de l’empereur Gia Long. Elle sera la résidence de la cour et de la famille impériale durant tout le XIXème siècle.

C’est un ensemble monumental formé de trois lignes d’enceintes fortifiées qui couvre plus de 500 hectares et comprend murailles, portes et palais. Son périmètre extérieur mesure 10 kilomètres.

La ville moderne d’aujourd’hui attire également pour ses artistes, ses artisans d’arts (nombreuses galeries d’arts), et ses marchands d’antiquités.

Les murs de la première enceinte au pied de laquelle ont été creusées de larges douves, atteignent parfois jusqu’à 20 m de large. La Citadelle est accessible par 10 portes fortifiées chacune munie d’un pont.

A l’intérieur de l’enceinte constituée par la Citadelle se trouvent :

La Cité Royale destinée aux administrateurs, aux soldats et aux serviteurs de la cour.

La Cité Pourpre interdite, réservée à l’empereur, la famille royale, les concubines ainsi que les serviteurs (eunuques).

En 1968, lors de l’offensive du Têt, le site a été lourdement frappé et de nombreux bâtiments ont été endommagés voire anéantis, notamment la Cité Pourpre où vivaient l’empereur et sa famille.

hue tet

Ne subsistent que la Bibliothèque Royale aux magnifiques ornements qui a été entièrement rénovée et le Théâtre Royal où l’on peut assister à des spectacles de danse et opéras royaux.

On finit l’après midi en se baladant dans la citadelle pour voir le lac (qui ne vaut pas forcément le détour) et le canal assez poubellesque. Heureusement, on s’arrête pour quelques rencontres.

Un papi vietnamien parlant couramment le français nous invite à prendre le café chez lui et discuter. Il nous montre son jardin et sa maison.

Pour finir cette journée passionnante, repas avec fondue au boeuf pour mon ami et porc aux cacahuètes pour moi.

Deuxième jour à Hué : nous avons loué les services d’un conducteur de scooter à la journée avec l’aide de guide d’un agence de voyage francophone pour pouvoir faire le tour des tombeaux et pagode à voir aux alentours de Hué. J’étais à l’arrière du mec et mon ami nous suivait sur un scooter loué à la journée.

Pour vous donner un ordre d’idée, le conducteur à la journée coûte 12$ et la location à la journée d’un scooter manuel (avec vitesses au pied gauche) est de 5$. Cette solution est beaucoup moins onéreuse que les tours organisés par les différentes Guest Houses et en plus cela permet d’aller à contre courant en évitant les cars entiers de touristes qui arrivent à heures fixes.

A noter que le conducteur a fait 2 accidents très mineurs pendant qu’il me conduisait dont une petite collision avec un vélo… Heureusement, pas de blessé !

Direction les tombeaux des empereurs de la dynastie Nguyen. On fera celui de Tu Duc et Khai Dinh. Dans celui de Tu Duc, empereur connu pour être également un fin gastronome, il règne un agréable sentiment de zénitude avec ses mares et ses escaliers pour passer d’une place à une autre. En fait, il n’y a pas qu’un seule tombeau: à côté de celui du fameux Tu Duc, on retrouve celui de l’impératrice Le Tienh Anh ou encore d’un autre empereur, Kien Phuc. Bref, le complexe est assez grand, et on peut facilement y passer une heure ou deux.

L’empereur Tu Duc qui régna de 1848 à 1883, conçut lui-même les plans de son tombeau construit sur un site de 12 hectares au milieu d’une forêt de pins, qui lui servit de résidence secondaire. En effet, le site abrite non seulement le tombeau royal mais aussi les bâtiments d’une résidence royale avec le palais du roi, le palais des femmes du harem, un pavillon pour la lecture, un kiosque pour la pêche et les jeux d’échecs et même une scène pour des représentations théâtrales de la troupe royale. Tous les édifices s’harmonisent dans des jardins fleuris où poussent des essences rares et précieuses, avec des lacs, des étangs avec îlots, passerelles et petits ponts et des allées bordées de pins.

C’est l’une des plus belles œuvres de l’architecture royale de la dynastie des Nguyen. Sa construction a commencé en 1864 et s’est achevée en 1867. De son vivant, le roi Tu Duc fréquentait cet endroit pour se détendre, lire des livres et réciter des poèmes.

Celui de Khai Dinh, empereur du début du siècle, est beaucoup plus imposant avec ses soldats de pierre et ses nombreux détails. Le tombeau de Khai Dinh, avant dernier souverain Nguyen, est d’une architecture mélangeant le style oriental et occidental à l’image de ce petit roi aux goûts particuliers vestimentaires et aimant se parer de nombreux bijoux.

Son tombeau ressemble à un château oriental. Le site est constitué d’une succession d’escaliers et d’esplanades conduisant à un sanctuaire dont l’intérieur est décoré de mosaïques somptueuses.

Il y a d’autres tombeaux à visiter dans la région d’Hué (jusqu’à 25km de là), mais le temps nous a manqué pour en faire d’avantage…

La gastronomie de Hue

« L’art culinaire de Hue » est un label culturel dont la ville souhaite faire un label pour son tourisme avec l’organisation d’évènements, de fêtes, de concours, de circuits touristiques le tout sur le thème de l’art culinaire et la gastronomie. La ville étudie également un projet de création d’un musée de la gastronomie pour la conservation et la valorisation du patrimoine culinaire de l’ancienne cité impériale de Hue.

bun-bo-hue

L’ancienne capitale impériale est réputée pour son art culinaire. Les banquets à la cour royale étaient reconnus par la technicité de la préparation, le raffinement des mets et leur présentation soignée et créative. La gastronomie fait partie de la culture des Huéens, pour qui manger est non seulement une nécessité mais un véritable art de vivre, une philosophie de vie. Par ailleurs, cette cuisine, représentative des productions et ressources locales: riz, pâtes, riz gluant, produits de la mer, fruits, légumes et aromates, est particulièrement savoureuse. La cuisine même populaire, séduit par ses saveurs, le raffinement et la présentation des plats.

Après le déjeuner, on repart pour visiter la plus ancienne pagode d’Hué, qui ne vaut pas forcément le déplacement, contrairement aux tombeaux.

Un autre lieu très visité à Hué est la pagode de Thien Mu, avec son impressionnante tour octogonale de 21 mètres de haut, le long de la Riviere des parfumsr.

Si vous voulez acheter quelques souvenirs, le marché de Dong Ba est immense et propose de tout, des vêtements à la nourriture.

Pour finir la journée, dîner dans un restaurant caché dans des petites ruelles où ils servent la spécialité locale d’Hué, le Ban Khoai. C’est une sorte de crêpe farcie au porc et à la crevette, avec des champignons et du soja… Un régal !

Après ces deux petites journées à Hué, nous avons mis le cap plus au sud, en direction de Hoi An. La suite, donc, au prochain épisode !

Consultez également

Faire une visite à Ho Chi Minh Ville, anciennement appelée Saigon

Faire une visite à Ho Chi Minh Ville, anciennement appelée Saigon  Saigon fut jadis un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *